Ici, dans cet instant, il y a un don, mais nous ne l’accueillons pas. Nous ne le percevons pas.
Pouvons-nous voir ce qui se donne et qui arrive ici dans le vivant ?
Cela implique pour nous de se brancher, d’être en contact avec l’Ouverture.
Contacter réellement l’Ouverture c’est la devenir. C’est abandonner toute délimitation.
Avec quoi, avec qui sommes-nous ? Nous devenons ce que nous fréquentons.
Voulons-nous être vrais ou voulons-nous continuer l’histoire qui nous en retient ?
Voir et recevoir le Don c’est recevoir le cadeau de la vie.
Jusque là nous étions aveugles. Nous ne réalisions pas la richesse et la beauté que recèle le vivant.
Bien que le royaume soit ici sous nos yeux, pour nous tous, il reste invisible et secret.