La Source a soif d’être bue.

« La Source a soif d’être bue. » (saint Augustin)
La soif que nous ressentons n’est pas la nôtre, mais celle que la Source a mise en nous.
La Vérité ne se pense pas. Loin des théoties et des spéculations mental, elle s’expérimente.
Dès que nous déjouons le leurre de toute pensée, nous connaissons directement la vérité.
Celle qui demeure et qui nous habite. Celle que depuis toujours nos yeux et notre cœur voient.