Par-delà le miroir de l’esprit

“Ouvrir son esprit” semble facile au premier abord. Pourtant, cela demande de lâcher notre continuum et notre pensée discursive. Lorsque nous n’utilisons plus notre mental, nous avons l’impression de ne plus être dans la course. Comprenez ici que c’est le personnage, le possesseur qui n’a plus rien à “saisir” et qui perd sa fonction.
Si nous voulons connaître l’Esprit, il nous faut vivre sa nature originelle. Si nous voulons connaître la profondeur et la clarté du miroir, il nous faut passer outre ses réflexions. Ouvrir son esprit c’est s’abandonner. C’est se libérer de la saisie et du “possesseur”.